23e Colloque Franco-Roumain 
en sciences de...

23e Colloque Franco-Roumain
 en sciences de l’information
et de la communication

Information, Communication et Humanités Numériques

Enjeux et défis pour un enrichissement épistémologique

Cluj-Napoca – 18-20 octobre 2018

PDF - 857 ko


Les sciences humaines et sociales semblent aujourd’hui bouleversées, tant au plan épistémologique que méthodologique, par les outils numériques qui permettent d’analyser des données à la fois hétérogènes et volumineuses. De leur côté, les Humanités numériques, et plus largement les recherches sur l’environnement numérique (Digital Studies), représentent un champ mouvant de recherche et d’enseignement, d’études et de pratiques, dont l’objectif est de comprendre les implications et les opportunités du numérique comme média, objet d’étude, voire nouvel écosystème.

 

Pour leur part, les sciences de l’information et de la communication (SIC) éclairent les enjeux sociétaux et scientifiques du numérique grâce à leur pluralisme interdisciplinaire (sémiologique, informationnel, sociologique, etc.) qui se situe à plusieurs niveaux (théorique, méthodologique et empirique) et recouvre plusieurs domaines : par exemple, la transformation des processus de circulation des savoirs, la médiatisation de la communication au travail, les systèmes d’information et les enjeux de la numérisation documentaire (Symposium CPDirSIC/SFSIC, Des humanités numériques aux Digital Studies, Paris, 16 mars 2018). Grâce à leur réflexion critique sur la genèse du numérique, les SIC montrent que, malgré l’impact du numérique sur le processus de production des données et d’interprétation, les questions récurrentes posées par les sciences humaines et sociales demeurent centrales pour saisir la complexité info-communicationnelle et dépasser une approche strictement computationnelle. Articuler humanités et numérique comme objet d’étude (approches, terrains, acteurs, champ de la recherche) renvoie à des logiques permettant un travail critique positionnant les SIC comme sciences de l’interprétation.

 

Cependant, disposent-elles d’un recul suffisant pour analyser les formes de socialisation de l’information bouleversées par le numérique, qui affectent non seulement le savoir-être de l’Homme, mais aussi ses compétences professionnelles et son rapport à la société, aux institutions et au patrimoine ?

 

Les contributions à ce colloque s’inscrivent dans les huit thématiques suivantes, qui donneront lieu à plusieurs ateliers de travail menés en parallèle.

 

1. Médiation des savoirs. Comment les représentations des acteurs et les dispositifs sociotechniques participent-ils à la médiation et à la vulgarisation des savoirs ? Comment l’appropriation et le partage des connaissances (institutions, organisations, usagers…) évoluent-ils sous l’impulsion de l’innovation numérique (objets connectés, blogs d’enseignants, sites pédagogiques en ligne, tutoriels,

etc.) ? De quelle manière, via la diffusion du savoir scientifique par les acteurs-réseaux (B. Latour), les publics font-ils valoir leur compétence permettant d’évaluer la scientificité d’un positionnement ou d’un autre ?

 

2. Sémantisation du contenu et organisation des connaissances. Les dispositifs sémantiquespermettent de construire des relations de sens entredes concepts et des contenus à première vue éloignésvisant à fournir à l’usager des informations pertinentes,rapides et synthétiques. Dès lors, la conception gagneà s’appuyer sur des méthodologies spécifiques quidemandent de problématiser l’aspect amodal dunumérique et d’intégrer l’apport théorique etméthodologique de l’organisation des connaissances.

Les contributions attendues cibleront des problématiques théoriques et méthodologiques, issues de réflexions et d’études de terrain.

 

3. Edition numérique et formes d’écriture hypermédia. Les écritures pour le Web et sur le Webrelèvent-elles d’une adaptation des catégoriestraditionnelles d’analyse-production ou exigent-elles denouveaux descripteurs dans le domaine des genres(spécifiques ou non), des textualités multimodales(associant écrit, image, son) ainsi que de l’articulationentre culture écrite et culture visuelle ? Commentprendre en compte la relation entre littératie etinterculturalité dans les pratiques rédactionnelles et lesusages de l’écriture en ligne ?

 

4. De la formation aux compétences professionnelles. La formation des étudiants et leurinsertion professionnelle sont également affectées parla transformation numérique. Aussi est-il nécessaire des’interroger sur les compétences attendues parl’environnement socio-économique (littératiesnumériques, soft skills, etc.) et réfléchir collectivementen vue de proposer des activités pédagogiquesformelles (contenus, cours) et informelles (stagescréatifs, ateliers-projets, fablab…) destinées à formerles futurs professionnels et chercheurs en information communication.

 

5. Des cultures médiatiques aux cultures numériques. Cet axe se propose de problématiser lescultures du numérique au travers des transformationsdes médias et des dispositifs d’information et decommunication numériques. Les contributionsporteront sur des questions liées aux pratiques infocommunicationnellesdu numérique dans plusieurschamps : économiques, sociétaux, politiques, culturels.La diversification des dispositifs suppose égalementdes recherches focalisées sur la dynamique despratiques socioculturelles numériques (solidarité,mobilisation, projets collaboratifs, etc.). Quellesreprésentations de la vie sociale et quels modesd’action se configurent par des dispositifssociotechniques appropriés par des acteurs quiagissent dans des milieux de connectivité différents ?

 

6. Constitution et diffusion d’archives numériques.

Produire une archive de ce type ne se limite pas à une simple opération de sauvegarde de l’information, de création d’une page Web et ou de développement d’une interface d’interrogation. Il s’agit aussi d’assurer la conservation des documents sources, l’adéquation aux besoins informationnels de l’usager (grâce à une méthodologie de conception précise s’appuyant sur des ontologies de domaines, des outils d’indexation et d’annotation sémantique des données) et la création d’interfaces et méthodes d’interrogation pertinentes. Comment les recherches en SIC se positionnent-elles face à ces exigences méthodologiques ?

 

7. Conception d’outils méthodologiques numériques pour les SIC. D’une part les recherchesen SIC peuvent s’appuyer sur des outils existants issusd’autres disciplines connexes (linguistique, sociologie,psychologie…). D’autre part, compte tenu de leurs spécificités épistémologiques, les SIC peuvent aussiélaborer de nouveaux instruments plus adéquats decollecte, observation et visualisation de données. Cesoutils peuvent ainsi contribuer à soutenir leschercheurs en SIC dans leur démarche interprétativepropre, leur offrant une alternative à l’approchequantitative du Big Data. Quels rapports établir entretraitement et représentation des données (datavisualisation) et pratiques de construction de sens ? Unaccent sera mis sur les nouvelles pratiquescollaboratives de recherche produites par le travailconjoint des professionnels et des amateurs/lecteurs.

 

8. Epistémologie des données et effets structurants des outils numériques. Dans une viséeréflexive, les contributions attendues devront éclairerces interrogations : quel bilan peut-on dresser de cesméthodes computationnelles en termes de productionde données, collecte des traces et interprétationqualitative et quantitative des résultats ? Quellespostures méthodologiques issues des humanitésnumériques et études digitales s’avèrent-elles les pluspertinentes pour les sciences de l’information et de lacommunication ?

 

Comité scientifique

Delia Cristina Balaban (UBB, Cluj), Camelia Beciu (Université de Bucarest, FJSC/Académie Roumaine), Ioana Berindan-Neagoe (UMF, Cluj), Cristina Bogdan (Université de Bucarest, Faculté de Lettres), , Jean-Jacques Boutaud (CIMEOS, Dijon), Robert Andrei Buchmann (UBB Cluj), Stéphane Chaudiron (GERiiCO, Lille), Malina Ciocea (SNSPA, Bucarest), Gheorghe Clitan (Université de l’Ouest de Timisoara), Mihai Coman (Université de Bucarest, FJSC), Franck Cormerais (MICA, Bordeaux), Ioan Dragan (Université de Bucarest, Faculté de sociologie), Gina Drula (Université de Bucarest), Ioan Hosu (UBB, Cluj), Alain Lamboux-Durand (ELLIADD, Montbéliard), Patrizia Laudati (DEVISU, Valenciennes), Mirela Lazar (Université de Bucarest, FJSC), Olivier Le Deuff (MICA, Bordeaux), Irina Diana Madroane (Université de l’Ouest de Timisoara), Andreea Mogos (UBB, Cluj), Angeliki Monnier (CREM, Metz), Denisa Oprea (SNSPA, Bucarest), Françoise Paquienséguy (ELICO, Lyon), Nicolas Pélissier (SIC.Lab, Nice), Nicolae Perpelea (Académie Roumaine Institut de Sociologie), Ioana Delia Pop (USAMV, Cluj), Luciana Radut-Ghaghi (LT2D, Cergy-Pontoise), Paul Rasse (SIC.Lab Nice), Pierre Ratinaud (LERASS, Toulouse), Daniela Roventa-Frumusani (Université de Bucarest, FJSC), Ioan Roxin (ELLIADD, Montbéliard), Gheorghe Cosmin Silaghi (UBB Cluj), Brigitte Simonnot (CREM, Metz), Nikos Smyrnaios (LERASS, Toulouse), Adrian Staii (ELICO, Lyon), Federico Tajariol (ELLIADD, Montbéliard), Eric Triquet (Agorantic, Avignon), Anca Velicu (Académie Roumaine, Institut de Sociologie), Manuel Zacklad (DICEN-IDF, CNAM Paris).

 

 

Organisation scientifique pour la France

● Laboratoire ELLIADD (EA 4661), Université, Bourgogne Franche-Comté

● Laboratoire MICA (EA 4426), Université Bordeaux Montaigne

● Laboratoire SIC.Lab Méditerranée (EA 3280), Université Côte d’Azur

 

Organisation scientifique pour la Roumanie

● Académie Roumaine, Laboratoire de Sociologie de la Communication et de l’Espace Public, Institut de Sociologie.

● Université Babes-Bolyai, Cluj-Napoca, Centre de Recherches sur la Communication et l’Innovation Sociale.

 

Comité d’organisation du colloque

● Horea Badau (FJSC, Bucarest)

● Valer Daniel Breaz (UAB, Alba Iulia)

● Ioan Hosu (Université Babes-Bolyai, Cluj)

● Ioana Iancu (UBB, Cluj)

● Alexandru Irimie (UMF, Cluj)

● Olivier Le Deuff (MICA, Bordeaux)

● Alain Lamboux-Durand (ELLIADD, Montbéliard)

● Arina Neagu (UBB, Cluj)

● Nicolas Oliveri (SIC.Lab, Nice)

● Anisoara Pavelea (UBB, Cluj)

● Cristina Bianca Pocol (USAMV, Cluj)

● Ioan Roxin (ELLIADD, Montbéliard)

● Federico Tajariol (ELLIADD, Montbéliard)

● Andreea Voina (UBB, Cluj)

 

PROGRAMME DÉTAILLÉ

Jeudi 18 octobre 14h00

 

13h30 : Ouverture officielle du colloque

14h00 : Conférence plénière : Olivier Le Deuff, Université Bordeaux Montaigne, MICA

Humanités Digitales et SIC : index, indicateurs et indications à suivre

 

Atelier 1 : 15h20

Modérateur : Pierre Morelli

CHAUDIRON Stéphane, JACQUEMIN Bernard, KERGOSIEN Éric

Université de Lille, GERiiCO

L’apport du Web sémantique à la sauvegarde du patrimoine immatériel : le cas du textile, de la musique et de la mine

HARALAMBOUS Yannis

IMT Atlantique, Lab-STICC

Classification des textes anglais L2 par niveau de compétence langagière 


BOUCHEREAU Aymeric, ROXIN Ioan

Univ. Bourgogne Franche-Comté, ELLIADD

Objets connectés : nouveaux dispositifs pour la médiation des savoirs scientifiques ?


 

Atelier 2 : 15h20

Modérateur : Éric Triquet

ARNOULT Audrey*, COSTES Mylène**

*Université de Toulouse III, LERASS 
**Université de Toulouse II, LERASS

Le traitement médiatique de la vaccination infantile dans la presse nationale : quels usages et apports du logiciel Iramuteq ?

SILBERZTEIN Max

Université Bourgogne Franche-Comté, ELLIADD

NooJ : un outil de développement pour les SIC
MOGOȘ Andreea, NEAGU Arina

Université Babes-Bolyai, FSPAC, Cluj

You Tube genres vidéo. Amateur comment faire vidéos versus tutoriels professionnels

 

Atelier 3 : 16h50

Modérateur : Nicolas Pélissier

BECIU Camelia, LAZAR Mirela

Université de Bucarest, FJSC, SPARTA

Facebook et médias en ligne comme dispositif hybridé : de la production des savoirs à la médiation de l’engagement

HURE Isabelle*, LE SAULNIER Guillaume**

*Université Bourgogne Franche-Comté, ELLIADD 
**Université de Reims Champagne Ardennes, CARISM

La communication de la police nationale sur les réseaux sociaux numériques : de la quête de likes aux techniques de gouvernementalité

MIHAI BĂDĂU Horea

Université de Bucarest, FJSC, SICLab Méditerranée

Les petits mondes des utilisateurs d’Instagram

 

Atelier 4 : 15h30

Modérateur : Stéphane Chaudiron

MONTACLAIR Florent

Université de Franche-Comté, ESPE Besançon

Fake news numériques et construction grammaticale

CHAMBEFORT Françoise

Université Bourgogne Franche-Comté, ELLIADD

Construction du sens dans le Data Art

DALLET Jean-Marie

Université Paris VIII, AI-AC, EdNM

Mémoires combinatoires

 

Vendredi 19 octobre

9h00 : Conférence plénière : Corina Moldovan, Université Babes-Bolyai, Cluj, DIGIHUBB

Une plaidoirie pour les humanités numériques dans l’enseignement supérieur

 

Atelier 5 : 10h20

Modérateur : Olivier Le Deuff

ALEMANNO Sylvie, YAO Eva

Conservatoire National des Arts et Métiers Paris, DICEN-IDF

Numérique, formation et pratique des communications en organisation : l’éternelle transition

DEBOS Franck

Université Côte d’Azur, SICLab Méditerranée

Du renforcement de l’humanisation de la communication digitale des organisations à une logique d’optimisation des coûts : quel positionnement pour les Chatbots ?

SEGAULT Antonin*, COZMA Vasile**, ROXIN Ioan***

*Université Paris Nanterre, Laboratoire DICEN

**Université de Médecine Vétérinaire, Cluj-Napoca

***Université de Franche-Comté, Laboratoire ELLIADD, Montbéliard

Les technologies du Web Sémantique au service de l’approche One Health en médecine humaine et animale

OPREA Delia

Université Dunarea de Jos, Galati, Roumanie

Les médias en ligne : vers un nouveau type d’ethos ?

 

Atelier 6 : 10h20

Modérateur : Paul Rasse

MAKSA Gyula

Université de Pecs, DCMS, Hongrie

Culture de bande dessinée à l’ère du numérique

LAZAR Mirela*, MORELLI Pierre**

*Université de Bucarest, FJSC, SPARTA 
**Université de Lorraine, CREM

Le journalisme d’investigation à l’épreuve de la gamification : expériences narratives et enjeux de formation

SOLDINI Fabienne

MMSH Aix en Provence, LAMES

Clubs de lecteurs numériques : des savoirs littéraires aux jeux lectoraux

KESZEG Anna

Université de Debrecen, DCMS, Hongrie

La chaîne de télévision digitale comme acteur-réseau : le rôle de HBO dans la transmission des savoirs sur l’Europe de l’Est

  

12h00 : pause-déjeuner, UBB

 

Atelier 7 : 13h20

Modérateur : Ioan Roxin

ROVENTA-FRUMUSANI Daniela

Université de Bucarest, FJSC, SPARTA.

Multimodalité, Genre et Réseaux sociaux

RASSE Paul

Université Côte d’Azur, SIC.Lab Méditerranée.

Dispositifs sociotechniques digitaux et formes de résistance citoyenne

CUSNIR Camelia

Université de Bucarest, FJSC, SPARTA

La mobilisation à travers les réseaux sociaux : les dispositifs mis en place sur la page Facebook « Coruptia ucide » dans le cadre du mouvement contestataire

GALLI David, GERINI Christian

Université de Toulon, IMSIC

Des pratiques adolescentes à la coédition d’un webdocumentaire sur la culture scientifique : une nécessaire dialectique entre SIC et CSTI

CORMERAIS Franck

Université Bordeaux Montaigne, MICA

L’émergence des Humanités Digitales dans l’enseignement supérieur

 

Atelier 8 : 13h20

Modérateur : Federico Tajariol

ROTAR Corina

Université Babes-Bolyai, FSPAC, Cluj

Communication in the creative industry era. Cultural map of Cluj-Napoca

NISTOR Cristina, BEURAN Rares

Université Babes-Bolyai, FSPAC, Cluj

Towards an Emerging European Digital Communication Sphere

BALABAN Delia Cristina, CONSTANTINESCU Sorana, 
MUSTĂȚEA Maria

Université Babes-Bolyai, FSPAC, Cluj

News Sharing on Facebook. A Comparative Perspective of Romanian and German Early Stage Adults

CISMARIU Liliana, HOSU Ioan

Université Babes-Bolyai, FSPAC, Cluj

Developing socio-professional skills in a technology-dense environment

 

Atelier 9 : 15h20

Modérateur : Bernard Jacquemin

SEZONOV Ana-Maria

Université de Bucarest, FJSC, SPARTA

L’approche analytique comparative de plusieurs concepts propres à la théorie de l’acteur-réseau et leur application dans l’analyse de dispositifs sociotechniques de réseaux sociaux


AWAD Gloria

Université d’Artois, Textes et Cultures

Post-chirographie documentaire et empirie numérique : actualisation de questions de méthode 


PACURAR Ecaterina

Université de Lille, CIREL-Trigone

Recherches en technologies numériques de formation : quelles articulations entre approches épistémologiques, méthodologiques et outils techniques ?

DATCHARY Caroline, CORNILLET Thomas

Université Toulouse II, LISST

La nécessaire combinaison des méthodes numériques et classiques pour analyser l’activité communicationnelle

 

Atelier 10 : 15h20

Modérateur : Alain Lamboux-Durand

ROTAR Gabriela

Université de Strasbourg, LISEC

Numérique vs. papier : mutations discursives dans les guides de voyages sur la Roumanie

BADULESCU Cristina, DE LA VILLE Valérie-Inès, DELESTAGE Charles-Alexandre

Université de Poitiers, CEREGE - MSHS

La visite familiale interactive libre au musée : transformer le parent en médiateur culturel

TRIQUET Éric, FLESCH Éloi

Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, Centre Norbert ELIAS

L’exposition « Terra Data » : de la médiation à la réception

LAMBERT Vincent

Université Côte d’Azur, SIC.Lab Méditerranée

Le handicap au service des humanités (numériques) dans les musées & monuments responsabilisation des publics, médiation des savoirs & des expériences culturelles

 

17h00 : Panel “Digital Media Analysis : Methodological and Ethical Challenges”, animé par Nicolas Pélissier (UCA SICLAB), Elena Abrudan et Radu Meza (UBB Cluj, FSPAC)

 

Contributeurs

Nicolas Pélissier, News management and Digital Studies : a Challenge for Journalism Schools

Paul Boca, Using digital data analysis to identify patterns in the consumption of TV series

Daniel Rareș, Potential Sources of Error in Measuring Online Radio Audience

Flavia Țăran, Exploring the meme-sphere by using semantic relatedness on KnowYourMeme.com

Mihaela Coste, Instagram data analysis : #hurricaneirma

Marcin Sobieszczanski, Cognitive issue of new media risks

Ionuț Hușanu, Large photos or big headlines ? The visual gimmicks news websites use to attract users

George Prundaru, Călin Crețu,Researching video game content

Andreea Mogoș, Alexandru Dorofte, Visual content analysis of festival after-movies. Challenges of semi-automated annotation tools for digital video analysis

Radu Meza, Hanna-Orsolya Vincze, Andreea Mogoș, Analysing dangerous, hateful and offensive speech in social media comments

 

 

Samedi 20 octobre

10h30 : Panel “Les 100 ans de la Grande Union, un événement communicationnel à l’épreuve de la digitalisation”, animé par Ioan Cârja, Université Babes-Bolyai, Cluj

 

Conférence introductive : Ioan Cârja, Université Babes-Bolyai, Cluj

Les 100 ans de la Grande Union, traces, mémoire, communication

 

Contributeurs

Vlad Popovici, Diana Lutz (UBB Cluj), Faire son entrée dans le milieu virtuel : numérisation de la mémoire de la Grande Guerre et de la Grande Union de 1918 en Roumanie

Mihai Octavian Groza (UBB Cluj), How and why the Great Union of Transylvania with the Romanian Kingdom took place at Alba-Iulia ?

Ion Cârja (UBB Cluj), La mémoire des images. Sources visuelles sur la participation des Roumains d’Autriche-Hongrie à la Première Guerre Mondiale

 

12h00 : Synthèses des ateliers par les conférenciers invités (Corina Moldovan, Olivier Le Deuff) & clôture du colloque par les organisateurs (Ioan Roxin, Ioan Hosu, Nicolas Pélissier)

 

13h00 : Repas

 

15h00 : Visite du centre-ville, Parcours des 3 Fortifications

 

17h00 : Retour à Cluj-Napoca